top of page

Prolongement de la ligne 48

L’ATCL est ravie de savoir que la ligne d’autobus 48 permet depuis le changement d’horaire de janvier 2023 de relier le centre commercial Val-des-Brises au Quartier Vimont, qui était un lien manquant depuis la construction de ce nouveau complexe commercial. Ce lien permet aux citoyens de Vimont de rejoindre le centre commercial tout en permettant aux citoyens de Val-des-Brises de se rendre à la gare Vimont afin de se déplacer en train vers certains pôles de destination d’importance, tels que l’université de Montréal, le centre-ville de Montréal ainsi que le cégep de Bois-de-Boulogne. D’ailleurs, plusieurs citoyens se rendaient à la gare Vimont en voiture et peuvent maintenant le faire à l’aide d’un mode de transport durable, dans un contexte où le nombre de places de stationnement à la gare Vimont sont limitées.

L’ajout de ce lien est une excellente nouvelle et illustre la volonté de la STL d’améliorer la desserte en transport collectif. Afin de contribuer à améliorer la desserte sur le territoire de Laval, l’Association pour le transport collectif de Laval (ATCL) souhaite proposer à la STL des changements dans le tracé de la ligne 48 afin de bonifier la desserte existante tout en contribuant à limiter l’impact financier de cette bonification sur le budget d’exploitation de la STL.

L’ATCL souhaite proposer à la STL de revoir le tracé de la ligne pour la faire passer sur l’axe René-Laennec/Bellerose au lieu de la faire passer dans l’axe Dagenais. Cela peut s’expliquer par trois raisons, soit :

-          Pour augmenter l’accessibilité de la ligne à un plus grand nombre de personnes susceptibles d’utiliser la ligne ;

-          Pour augmenter la sécurité routière et la sécurité des chauffeurs de la STL en proposant un tracé comprenant des manœuvres moins risquées ;

-          Pour mettre en place un lien direct en autobus sur le seul boulevard donnant accès à la gare Vimont.

L’ensemble des arguments en faveur de cette proposition sont détaillés ici-bas.

Augmentation du nombre de personnes desservies

Tout d’abord, la ligne dans sa forme actuelle ne permet qu’une desserte limitée du quartier. En effet, en passant par le Boulevard Dagenais, la ligne ne permet que de desservir un nombre limité d’adresses domiciliaires et points d’intérêt. Cela peut causer des enjeux dans une optique où le nombre de personnes à desservir pourrait être amélioré en changeant le tracé de la ligne. Par exemple, en faisant passer la ligne sur le Boulevard René-Laennec et sur le Boulevard Bellerose, le nombre de personnes desservies pourrait augmenter de façon considérable. En effet, l’axe René-Laennec et Bellerose est constitué d’habitations plus denses que dans le cas du Boulevard Dagenais. Ce faisant, le tracé actuel prive un nombre important de personnes d’avoir accès à la ligne. Il est possible d’observer le nombre de personnes ayant accès à la ligne à la figure suivante.




Figure 1: Personnes ayant accès à la ligne 48 en fonction de tampons autour des arrêts de la ligne


Il est possible de remarquer que seules les personnes situées de part et d’autre du Boulevard Dagenais n’ont accès à la ligne, cela représente 840 adresses pour un tampon de 250 mètres et 2189 adresses pour un tampon de 500 mètres. Le nombre limité de personnes ayant accès à la ligne pourrait à terme nuire à son attractivité et à sa croissance, en particulier dans le cas où la STL souhaite capitaliser sur la ligne afin d’améliorer la desserte vers la gare Vimont. En modifiant le tracé pour faire passer la ligne le long du Boulevard René-Laennec, il serait possible d’augmenter non seulement la couverture géographique, mais aussi le nombre d’adresses desservies. Il est possible de remarquer à l’aide de la figure suivante.



Figure 1: Personnes ayant accès à la ligne 48 projetée en fonction de tampons autour des arrêts de la ligne projetée

Il est possible de remarquer que ce changement pourrait apporter une bonification du personnes desservies, soit 1823 adresses à 250 mètres et 3579 adresses à 500 mètres, soit des augmentations respectives de 983 adresses à 250 mètres et de 1390 adresses à 500 mètres. Cette bonification s’explique par le fait que le secteur le long des deux axes projetés sont plus denses; le Boulevard René-Laennec et le Boulevard Bellerose sont constitués d’un mélange de plex, de condominiums et de maisons de ville tandis que l’axe du Boulevard Dagenais est constitué d’un ménage de plex et de maisons unifamiliales.

Augmentation de la sécurité routière pour les chauffeurs de la STL

Le deuxième argument en faveur du changement de tracé de la ligne est la diminution du risque d’accidents lors de manœuvres des autobus autour de certains axes achalandés et dangereux. Tout d’abord, il est à noter que le volume de circulation sur le Boulevard des Laurentides est très dense en raison de sa vocation de route nationale. Cela implique que le débit de circulation y est beaucoup plus élevé que sur le Boulevard René-Laennec, qui sert de boulevard collecteur pour un quartier résidentiel. De plus, le Boulevard des Laurentides n’est pas équipé de feux de circulation avec virage à gauche réservé au coin du Boulevard Dagenais et du Boulevard Bellerose. Cela implique que le virage à gauche doit se faire en considérant la circulation venant à contre-sens. Cela peut être difficile pour un autobus de traverser cette intersection, surtout considérant que les dimensions de celui-ci sont plus importantes et que le temps de réaction d’un autobus est plus élevé qu’une voiture. En faisant passer l’autobus sur le Boulevard René-Laennec, le volume de circulation y sera moins levé. De plus, plusieurs lignes empruntent déjà le Boulevard René-Laennec et le Boulevard Bellerose sans enjeu de conflit entre l’autobus et les automobiles, telles que les lignes 39 et 41. Certes, certains pourraient dire qu’en passant par René-Laennec, cela créerait une redondance au niveau de la desserte du secteur. Cependant, la ligne 48 dans Vimont a une visée plus locale en desservant la gare Vimont et le centre commercial Val-des-Brises, tandis que les autres lignes sur René-Laennec sont en place pour desservir les citoyens de Vimont vers des pôles de destination dans les quartiers centraux de Laval, tels que le Carrefour Laval (Ligne 39), la station Montmorency (Ligne 39) et la station Cartier (Lignes 27 et 43).

Mise en place d’un lien direct sur le Boulevard Bellerose pour la gare

Le Boulevard Bellerose constitue le seul lien permettant d’accéder à la gare Vimont. Ce lien névralgique permet de desservir le parc industriel Laval Centre ainsi que le quartier de Vimont. Malheureusement, aucun lien direct n’existe entre la gare et le quartier en passant par le Boulevard Bellerose. Pourtant, il s’agit d’un lien direct qui permettrait un accès direct à la gare. Certes, la ligne 27 permet d’amener les gens de Vimont vers la gare. Cependant, son tracé laborieux et ses nombreux détours font de cette ligne une ligne très peu compétitive pour les gens résidant le long de l’axe Bellerose. Ce lien permettrait de donner un accès convivial et rapide aux citoyens du secteur. Entre le Boulevard René-Laennec et la gare Vimont, le temps de parcours de la ligne serait évalué à 8 minutes au lieu de 17 minutes avec le parcours actuel en autobus ou 26 min de marche. Finalement, comme indiqué au point précédent, ce changement se ferait sans augmentation du temps de parcours global de la ligne. 

 

En conclusion, l’ATCL se trouve très satisfaite du fait que la STL souhaite améliorer le desserte en transport collectif sur le territoire de la Ville de Laval. Afin de contribuer à l’amélioration des services de bus sur le territoire de Laval, l’ATCL souhaite proposer une modification du tracé de la ligne 48 afin d’augmenter l’accessibilité de la ligne, afin d’améliorer la sécurité des chauffeurs et passagers et afin de mettre en place une desserte manquante vers la gare Vimont. Pour ces raisons, l’ATCL demande à la STL d’étudier la possibilité de faire passer la ligne 48 dans l’axe René-Laennec/Bellerose au lieu de l’axe Dagenais/Des Laurentides.

3 views0 comments

Comments


bottom of page